• J'ai décidé d'officialiser un peu plus clairement des pratiques déjà existantes dans ma classe qui me permettaient de laisser les élèves plus ou moins en autonomie avec le plan de travail. Voilà donc le résultat sous forme d'un tableau (vous pouvez cliquer sur l'image pour voir en grand) :

    Différents degrés d'autonomie pour l'utilisation du plan de travail.

    Les élèves les moins autonomes :

    Ce sont ceux qui ne finissent même pas complètement le niveau 1 à temps (il manque 1 exercice max généralement).

    Eux je leur barre carrément les exercices des niveaux 2,3,4 pour ne surtout pas qu'ils s'éparpillent ! Ce sont les élèves les plus en difficulté.

    Les élèves peu autonomes :

    Ce sont ceux qui finissent le niveau 1 à temps. Mais ils ne vont pas plus loin donc pas super à l'aise non plus. Je les oblige donc à suivre le chemin. Mais s'ils sont bien avancé dans le niveau 1 et qu'ils n'ont plus d'exos à faire ils peuvent commencer le 2.

    Les élèves bien autonomes :

    Ce sont ceux qui vont plus loin que le niveau 1, ils ont bien compris le fonctionnement. Je les dispense donc de suivre le chemin (barré).

    Les élèves méga autonomes :

    Les meilleurs de la classe, ils ont eu plusieurs fois le niveau 2, ont même été jusqu'au 3. Ceux-là les leçons (feux verts) ne vont pas assez vite pour eux donc je les autorise à faire des exercices sans feux verts. Je ne l'ai pas fait sur la feuille mais on peut imaginer leur barrer le chemin et les feux verts éventuellement.

    Le classeur niveaux 3 et 4

    J'ai mis aussi en place un petit classeur spécifique pour y ranger les exos des niveaux 3 et 4. J'en avais marre que certains élèves très peu avancés piquent les exos qu'ils aimaient bien alors qu'ils n'en étaient pas du tout à ces niveaux. J'ai donc écrit sur ce classeur les prénoms des degrés 3 et 4 d'autonomie. Ce sont les seuls à avoir le droit d'y accéder sans autorisation.

     

    Vous remarquerez malgré le floutage des prénoms que à cette période de l'année (novembre) la plupart sont évidemment dans les deux catégories du milieu ce qui est tout à fait normal.

    Voilà le doc en modifiable pour mettre les prénoms des élèves et éventuellement changer les critères, ou les autorisations.

    Télécharger « autonomies pdt.odt »


    votre commentaire
  • Un des problèmes récurrents dans la mise en place des plans de travail est la gestion du temps par rapport au nombre d'exercices, la gestion de l'avancée (ou non) des élèves. Qui est en avance ? Qui est en retard ? Et par rapport à quel objectif ? Qui en fait le minimum par rapport à ses capacités ? Qui se donne au contraire à fond ? C'est très difficile de suivre tout ça individuellement pour tous les élèves de la classe étant donné que chacun avance à son rythme qui est différent, qu'ils ne font pas les mêmes exercices en même temps. Et je peux vous dire que depuis 2008 que je fonctionne avec des plans de travail je me la suis posée cette question ! Et j'en ai testé des choses ! Je vais donc vous présenter les 5 grands types de fonctionnement que j'ai utilisé :

     

    LE GRAPHIQUE

    Graphique suivi plan de travail

     Voir la conclusion en bas de page pour télécharger le document.

    Je l'ai repris du graphique "glop-glop" de JF Ploge, en l'imageant.

    On trace au départ une ligne qui pointe un objectif (nombre d'exercices) à atteindre au bout de la période du plan de travail. Ensuite chaque jour l'élève fait avancer sa propre ligne selon son avancée réelle. S'il est en-dessous de la ligne rouge, il est en retard, s'il est au-dessus il est en avance. Dans l'exemple l'élève doit finir le niveau 2 (20 exercices), au début il était en retard, mais il finit par rattraper son retard.

    L' avantage : Ce système est hyper précis et permet de personnaliser l'objectif à chaque élève. On peut suivre son évolution au jour le jour.

    L' inconvénient : Pour des CE1-CE2 c'était vraiment trop compliqué !!! Il y a déjà tellement à apprendre sur la gestion du plan de travail, savoir recopier un exercice etc etc... Je n'avais pas le temps de passer individuellement pour faire compléter le graphique à chaque élève.

     

    LE TABLEAU

    La gestion du temps (avancée des élèves) dans les plans de travail

    Du coup j'ai hyper simplifié tout ça en mettant juste un tableau où chacun mettait son objectif quotidien. Pour certains c'est moi qui leur remplissais. Quand l'exercice était validé, ils l'entouraient.

    L'avantage : Très simple à comprendre.

    Les inconvénients :  Pas de gestion à long terme, uniquement un objectif pour la journée.

     

    LE CHEMIN 

    La gestion du temps (avancée des élèves) dans les plans de travail

     

    Voir cet article pour obtenir le document.

    Partant de l'idée du tableau qui reprenait finalement souvent les mêmes exercices j'ai eu l'idée de présenter l'avancée du plan de travail sous la forme très imagée d'un chemin à suivre. Les exercices sont donc à faire dans un ordre précis, et pour avancer il faut revenir sur les exercices faux car le bonhomme ne peut pas avancer si la porte devant lui est fermée même si les suivantes sont ouvertes.

    L' avantage : Hyper simple et imagé pour des CE1-CE2.

    Les inconvénients : Pour savoir si on est en retard je dois dire "si votre bonhomme est avant telle porte vous êtes en retard". L'objectif est au minimum (niveau 1) on ne peut pas le personnaliser.

     

    LES DOUBLES FRISES

    frise avancée plan de travail

    J'ai ensuite mis au point cette double frise, que j'ai utilisé en parallèle du chemin : un tableau avec les jours, et un autre avec le nombre d'exercices. Si les jours avancent plus vite que les exercices c'est que je suis en retard, sinon c'est l'inverse. Et pour donner un objectif plus difficile aux meilleurs élèves, il y a d'autres doubles tableaux avec plus d'exercices.

    L'avantage : Ce système reprend les avantages du graphique (suivi à long terme et personnalisé) tout en étant beaucoup plus simple pour les élèves.

    L'inconvénient : En réalité le seul vrai inconvénient c'est pour moi, c'est assez galère à gérer : faire pour chaque plan de travail 4 tableaux différents (voire plus car je j'ai aussi fait pour des demis niveaux). Dans l'exemple il n'y a qu'à cocher mais avec le plan de travail actuel (voir paragraphe suivant) je n'avais plus la place de tout mettre donc il fallait photocopier et découper pour chaque élève le bon tableau. Bref encore plus galère, donc j'ai abandonné après m'en être servi longtemps tout de même.

     

    Mélange CHEMIN / FRISE

    La gestion du temps (avancée des élèves) dans les plans de travail

     Voir cet article pour avoir le modèle de plan de travail avec ce chemin/frise (ou mise à jour ici)

    Ce système est en réalité la combinaison des deux précédents : l'histoire du chemin et la frise. En effet simplement en coloriant les jours on fait avancer une petite souris qui fixe l'objectif du jour (elle passe sous les portes sans avoir besoin de l'ouvrir). Dans l'exemple l'élève doit corriger le D1 pour ne plus être en retard et arriver directement entre les portes 7 et 8. Je donnais pour les élèves allant plus loin que le niveau 1 une double frise à coller à la place du chemin.

    Les avantages : Simple à comprendre, on sait tous les jours si on est en retard ou en avance (souris).

    Les inconvénients : Ne fixe que pour objectif le niveau 1. Pour les autres je devais découper une double frise allant plus loin c'était du coup trop compliqué à gérer.

    CONCLUSION (PROVISOIRE)

    Je pense du coup maintenant utiliser le chemin/frise et donner en complément un graphique pour les élèves allant plus loin. Ce sera plus simple à gérer que les différentes doubles frises (le même graphique pour tous les niveaux). Pour simplifier encore la gestion, je ne mettrai pas les cibles (dont il faut changer la hauteur à chaque nouveau plan selon le nombre d'exercices) ni les dates, ce sera à eux de recopier celles du chemin. Du coup je crains que ce soit compliqué à utiliser pour certains, sachant que ce sont quand même les élèves qui avancent plus que le niveau 1 qui l'utiliseront donc pas les plus faibles. Un autre inconvénient va être d'avoir une autre feuille en complément du plan (pas la place de le coller sur le plan). A moins de plier. A suivre...

    Télécharger « graphique2.pdf »

    Si vous voulez la version modifiable avec les cibles merci de me contacter.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique