• Comment se lancer ?

    Un plan pour tester ?

     

    Vous n'êtes pas bien sûr obligé de faire dès la rentrée votre progression selon vos plans de travail. Vous pouvez tester le principe sur quelques plans. Mais je préfère vous prévenir tout de suite qu'il faut un minimum de temps pour que ça se mette en place surtout chez les plus jeunes. Au départ notamment tous les élèves seront perdus, mais les meilleurs seront vite autonomes et vous pourrez vous concentrer sur ceux en difficulté. Pour ma classe c'est après la Toussaint que ça commence seulement à bien fonctionner et après Noël que le rythme est complètement pris. Donc tester au départ, oui, mais ne pas se décourager si ça ne fonctionne pas pleinement tout de suite.

     

    Préparation du plan de travail

     

    1) Indiquer les notions selon votre progression

    2) Préparer les exercices sur les différents niveaux, éventuellement le nom des leçons qui seront données

    3) Mettre un symbole de clé (à copier-coller comme un caractère) aux exercices indispensables (qu'on retrouvera dans l'évaluation). C'est à dire normalement ceux du niveau 1, et éventuellement quelques-un du niveau 2 si la compétence est différente.

    4) Enlever les portes en trop sur le chemin. Il doit y avoir autant de portes que de clés

    5) Préparer les jours dans les cases sous le chemin

    6) Modifier la largeur des cases des jours pour faire une progression de la souris qui arrive à la dernière porte le dernier jour.

     

    Télécharger « modèle plan de travail.odt »

    Télécharger « modele-plan-de-travail.docx » (Merci à Sof-pe pour la correction de la mise en page sur word !)

     

     

    Mise en place progressive dans la classe du plan de travail

     

    Maintenant, comment lancer les élèves dans ce nouveau fonctionnement ?

    Hé bien progressivement ! Il ne faut pas espérer avoir dès la première semaine une routine. A moins que vos élèves soient déjà très autonomes, cela va prendre du temps. C'est pourquoi au début il vaut mieux commencer avec des objectifs modestes. Voilà quelques pistes pour commencer doucement :

     

    >> Se concentrer sur le chemin pour tous.

     

    Pour commencer, j'explique les grands principes de fonctionnement.

    - chacun ne fera pas les mêmes exercices en même temps

    - on peut quelquefois choisir dans quel ordre faire les exercices

    - il n'y a pas de correction collective

    - on doit faire les exercices avec une clé en priorité avant de faire les autres

    - il faut essayer de finir le niveau 1 et ensuite de finir le niveau 2 etc.

     

    Mais comme tout cela est compliqué, je sais que la plupart élèves ne les retiennent pas et ne les appliqueront pas tout de suite. C'est normal.

     

    C'est pourquoi j'insiste ensuite sur le chemin. C'est le premier objectif à atteindre pour tous les élèves. Comprendre le principe des portes, du bonhomme qui avance, des jours à colorier etc. Et surtout le plus difficile : comprendre qu'on ne colorie un exercice, qu'on ne barre une porte que quand on a un + avec l'initiale d'une couleur et pas quand on pense avoir fini l'exercice.

     

    J'explique seulement aux élèves les plus avancés qu'ils peuvent éventuellement commencer le niveau 2 sans oublier de finir dès que possible le niveau 1.

     

    >> Donner beaucoup d'exercices à coller

     

    Le fait de comprendre le principe du plan de travail, les -, les +, les exercices à colorier, les exercices à corriger etc, ce sont beaucoup de choses à comprendre au départ, mieux vaut donc ne pas ajouter trop d'exercices à recopier selon le niveau des élèves. Mais c'est bien d'en mettre tout de même quelques-un pour apprendre à recopier. A titre d'exemple, je donne pour le niveau 1, uniquement des exercices à coller aux CE1 durant les 2 premiers plans de travail. Pour les CE2, je donne tous les maths à coller pendant 2 plans de travail. Les CM1 ont tout à recopier mais comme je les ai déjà eu en CE2 ils sont déjà au point.

     

    >> Faire des séances d'écriture d'exercices pour apprendre à recopier.

     

    Ensuite je fais une ou plusieurs séances d'écriture avec un exercice du plan de travail à recopier. J'explique les règles de présentation et je fais recopier les élèves. Attention à ne pas mettre les réponses, on se concentre uniquement sur la présentation dans un premier temps. Quand elle est validée, l'élève peut faire l'exerice.

     

    >> Ne pas utiliser les P/X

     

    Pour le premier plan de travail je ne mets pas les P et les X le temps qu'ils apprennent à présenter et qu'ils comprennent les signes - + et l'initiale des couleurs. Qu'ils comprennent qu'on ne colorie que quand on a plus, qu'il faut corriger les exercices avec – etc.

     

    >> Prendre le temps de passer voir individuellement chaque élève

     

    Lorsque je rends les cahiers, je passe voir les élèves un par un pour vérifier qu'ils colorient correctement les exercices, barrent les portes, corrigent les exercices avec un moins. C'est long mais c'est indispensable pour être sûr que tout le monde a compris.

     

    Ces mesures de simplification seront abandonnées par la suite pour utiliser pleinement le plan de travail une fois que le rythme commencera à se prendre.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Juin 2014 à 14:39

    Merci pour ce modèle de plan de travail et pour tes explications détaillées! Je faisais des plans de travail mais je trouve ton organisation top et je vais m'en inspirer!

    2
    Lundi 9 Juin 2014 à 15:23

    Merci ! J'ai vu que tu avais des CP-CE1 en plus. Je dois dire que c'est surtout les CE1 qui m'ont poussé à imager beaucoup le fonctionnement (clés, chemin, souris, médailles ...) ça sert bien aussi pour les CE2 du coup mais les CM1 pourraient s'en passer (surtout que je les ai eus en CE2). En CP ça doit pas être évident non plus sans lecture des consignes ! Je regarderai ce que tu fais.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :